Rapport du président Vince Parker

65884948_2424281450957801_5853217341210361856_o

Galt Hotel, Louisville, KY
1er juillet 2019

Présidente Rebecca, amis Optimistes, bonjour!

C’est un honneur pour moi d’être président de la Fondation Optimiste des enfants canadien en cette 100e année d’Optimisme.

Au cours des 100 dernières années, les Optimistes ont été au cœur de leurs collectivités. Ils organisent des activités. Ils soutiennent les familles dans le besoin. Ils font des miracles et ils inspirent le meilleur chez les jeunes. Depuis 31 ans, la Fondation Optimiste des enfants canadiens est fière d’appuyer les projets des clubs Optimistes du Canada d’un océan à l’autre.

Pour aider les clubs à aider les enfants canadiens, nous avons augmenté nos subventions de club à 4 000 $ par année. Cette année, grâce au Programme de subvention de club, des enfants de partout au Canada pourront bouger et jouer à l’extérieur. Le club Optimiste de St-Épiphane, Québec, achètera deux pédaliers pour aider les enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité à mieux se concentrer en classe et leur permettre d’exercer leur hyperactivité tout en faisant leurs travaux scolaires. L’Optimist Club of Alvinston Districts, Ontario, distribuera des casques certifiés afin que les enfants de sa collectivité puissent faire de la planche à roulette en toute sécurité. Le club Optimiste de l’île d’Orléans, Québec, reconnaîtra la détermination et les efforts des jeunes et des adolescents engagés dans leur sport, leur art ou leur passion dans le cadre d’un gala « Jeunesse en action ». Et le North Okanagan Optimist Club, Colombie-Britannique, dirigera le projet « Unplug and Play » (Débranche et joue). Des activités qui n’ont pas besoin d’appareils électroniques seront offertes tout au long de l’été à tous les écoliers pour qu’ils puissent jouer… débranchés!

Ce n’est pas tout. Le club Optimiste de Ste-Julie, Québec, offrira un « banc de l’amitié » à leur école primaire locale.  Un banc de l’amitié est un endroit où les jeunes peuvent aller dans la cour d’école s’ils ont besoin de parler. Les jeunes savent que quelqu’un viendra leur parler. Cela peut les aider à discuter, à surmonter l’isolement et même à prévenir l’intimidation.

Les Optimistes ont de grandes idées et nous sommes fiers de faire partie de ces projets.

Dans le prolongement de la Campagne de lutte au cancer infantile, nous poursuivons avec notre programme Semer le réconfort, lequel peut remettre jusqu’à 3 000 $ à nos clubs pour lancer leur projet lié à la santé et au mieux-être des enfants. Chaque collectivité a des besoins spéciaux et souvent, la première chose qui vient à l’esprit quand on a besoin de soutien est de demander de l’aide aux Optimistes. Nous avons déjà versé plus de 18 000 $ pour les deux premiers trimestres de l’année.

Nous avons été ravis de pouvoir aider l’unité de soins intensifs néonatals de l’hôpital Grand River, à Kitchener, en Ontario, et l’Optimist Conductive Education Program pour les enfants handicapés dans le district Sud-Ouest de l’Ontario. Le programme Semer le réconfort a appuyé des projets qui fourniront des jeux et des jouets pour l’Optimist Children’s Corner dans un centre de soins palliatifs, Jessica’s House, à Exeter, en Ontario; il aidera les familles de Prince Albert, en Saskatchewan, qui ont un enfant gravement malade ou handicapé et qui doivent quitter la ville pour des rendez-vous médicaux;  et il offrira des terrains de jeux extérieurs accessibles et inclusifs ainsi que des jeux d’eau pour les jeunes de Perth, en Ontario.

Notre programme Via la Fondation a aidé les clubs canadiens dans leurs activités de collecte de fonds en offrant des incitatifs fiscaux à leurs donateurs. Depuis le 1er octobre, près de 115 000 $ ont été remis aux clubs canadiens pour leurs activités de bienfaisance… et l’année n’est pas encore terminée!

Je m’en voudrais de ne pas reconnaître le temps et les efforts précieux que les membres de nos comités ont consacrés à choisir les meilleurs bénéficiaires de ces programmes. En mon nom personnel et au nom du conseil d’administration, je vous prie d’accepter nos remerciements.

Nous sommes fiers de pouvoir donner jusqu’à 10 000 $ en bourses d’études à chacun de nos districts canadiens dans le cadre des Concours d’art oratoire, d’essai littéraire et de communication pour sourds et malentendants, et ainsi, aider les dirigeants de demain.

Nous avons accompli de nombreuses belles choses au fil des ans et nous espérons pouvoir continuer à aider nos clubs. Nous tenons à remercier tous nos clubs, nos membres et nos donateurs pour leur soutien continu.

En tant qu’organisation, nous essayons d’être aussi prudents que possible sur le plan financier tout en tentant toujours de nous améliorer. C’est pourquoi nous avons envoyé à chaque club Optimiste canadien et à chaque membre Optimiste canadien un sondage pour savoir ce qu’ils pensent de nos articles de reconnaissance, de nos programmes et de notre travail général. Nous avons demandé des suggestions sur la façon dont nous pourrions nous améliorer. Le sondage a été complété et le conseil d’administration a passé en revue les recommandations qui en ont découlé.

Il a été décidé que le processus de reconnaissance, les récompenses et les politiques seraient modifiés afin de mieux répondre aux besoins et aux souhaits de nos donateurs. Par conséquent, nous propulser dans le 21e siècle.

Désormais, nous investirons non seulement dans les articles de reconnaissance, mais aussi dans les communications. Nous veillerons à ce qu’une plus grande partie de l’argent de la Fondation retourne à la collectivité et nous rendrons nos donateurs fiers d’aider les Optimistes du Canada.

Cette restructuration sera mise en œuvre auprès de nos membres à temps pour le 1er octobre 2019, pour l’année 2019-2020.

J’aimerais également remercier le précieux personnel qui travaille à notre bureau de Montréal pour son dévouement envers la Fondation : le secrétaire-trésorier; Jacques Pelland, la directrice administrative, Nadège Fortier; et l’adjointe administrative, Morènikè Fakorédé.

Je tiens à souligner le travail accompli par le conseil d’administration. Je tiens à remercier l’ancienne présidente de la Fondation, Raymonde Michaud, qui nous quittera à la fin de cette année et qui a toujours eu le souci constant de continuer à bâtir des ponts entre la Fondation et ses membres; le président élu, Rod Mckendrick, pour son soutien au cours de cette année; aux administrateurs Jean-Claude St-Onge et Dianne Josling, pour leur perspicacité, leur dévouement et leurs nombreuses et précieuses contributions à nos réunions.

Merci encore une fois.